Le lapin

 

Le lapin est un rongeur souvent très sociable. Il peut être de rente ou domestique et demande le plus grand soin ! 


                 1.      L’alimentation

 

Le Lapin est un herbivore et son alimentation doit être de qualité pour maintenir sa bonne santé. Ce rongeur passe le plus clair de son temps à manger, se nourrir lui permet de prévenir les problèmes dentaires, digestifs et urinaires.

 

Premièrement, votre lapin doit disposer de foin en PERMANENCE, cet aliment doit composer 80% de son alimentation.  Le foin est riche en fibres et permet à votre animal d’user ses dents et d’éviter les problèmes de transit et de malocclusions (défaut dentaire). C’est aussi un moyen d’occuper votre lapin toute la journée et ainsi de réduire ses problèmes comportementaux.

 

Deuxièmement, ajoutez de la verdure à son assiette ! De l’herbe fraîche en continu, des légumes comme friandises doivent faire partie de l’alimentation de votre lapin. En revanche, les fruits sont à limiter car trop riches et trop sucrés.

 

Troisièmement, complétez le menu avec des granulés de qualité « spécial lapin », ceux-ci contiennent les taux de protéines et de fibres nécessaires à la bonne santé de l’animal. Veillez à vérifier que l’aliment est riche en fibres et pauvres en graisses.

 

Enfin, un lapin a besoin de boire beaucoup (entre 100 et 350 ml d’eau par jour). Veillez donc à ce que votre lapin ait de l’eau en permanence, une gamelle d’eau propre et fraîche, À VOLONTÉ.

 

Pour les lapereaux, c’est à partir 21ème qu’une alimentation solide peut être introduite. Pendant la durée de l’allaitement, donnez une alimentation équilibrée à la mère.

 

Remarque : le fait que le lapin est herbivore ne veut pas dire qu’il puisse manger de tout. Oubliez les sucreries comme les bonbons ou les gâteaux destinés à l’alimentation humaine, le chocolat, les viennoiseries, le pain, la pomme de terre, l’ail, l’oignon, le poireau, le navet, la banane, l’avocat, etc, sont autant d’aliments à proscrire du régime alimentaire de votre lapin. Ils peuvent abîmer l’organisme de votre animal, et dans le pire des cas, engendrer sa mort.

 

                  2.      L’habitat

 

La cage de votre lapin doit être spacieuse : il aime se dresser sur ses pattes arrière, se percher en hauteur et parcourir l’environnement. Cette cage doit être située dans un endroit lumineux, mais pas au soleil et ne doit pas être placée près d’un chauffage ou dans un courant d’air. Au fond de la cage, disposez une couche épaisse de copeaux, paille ou foin. Enfin, toutes les semaines jetez la litière usée, lavez la cage au savon ainsi que les gamelles, rincez abondamment.

 

Plusieurs accessoires sont indispensables au bien-être du lapin et doivent être intégrés à la cage : une maisonnette pour qu’il puisse s’y cacher, un bac à litière à changer tous les deux jours, une gamelle de nourriture et une autre pour l’eau (ou un biberon) et un râtelier pour y déposer le foin à volonté.

 

En ce qui concerne le bac à litière, il existe plusieurs sortes de litières : les copeaux de bois, la litière végétale, la litière de chanvre, la litière en granulés de bois et la litière en granulés de paille. À vous de tester et de voir ce qui convient le mieux à votre compagnon. Cependant, les litières pour chats sont fortement déconseillées car dangereuses pour le lapin.

 

Enfin, sortez votre compagnon de sa cage le plus souvent possible. Que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur, le rongeur aime gambader et c’est bon pour son moral.

 

·         À l’intérieur, faites très attention aux plantes, aux fils électriques, aux escaliers, etc, qui représentent un danger pour lui.

·         À l’extérieur, laissez-le gambader en toute sécurité à l’aide d’un harnais (s’il est habitué) ou alors aménagez un espace clôturé. Attention aux potentiels prédateurs et ne le placer pas au soleil !

 

                  3.      Les soins

 

Les maladies

 

Les lapins demandent le plus grand soin et comme tout animal, il est nécessaire de l’emmener chez le vétérinaire une fois par an, pour voir si tout va bien. De plus, le lapin est un être fragile qui nécessite certains vaccins : contre le VHD (maladie virale hémorragique), maladie qui foudroie l’animal en quelques heures et contre la Myxomatose, maladie grave transmise par les moustiques et les puces. La stérilisation est aussi fortement conseillée, en effet 80% des lapines de plus de 5 ans risquent de développer une tumeur de l’utérus. Dans ces cas, rapprochez-vous d’un vétérinaire pour lui prodiguer les soins adaptés.

 

Les griffes & les dents

 

Les griffes et les dents des lapins poussent continuellement. Leurs évolutions sont à surveiller, si vous observez un état anormal, consultez un vétérinaire.

 

À rester enfermé, le lapin n’use pas assez ses griffes. Il faut donc les couper très régulièrement (environ tous les mois) pour éviter qu’il ne se blesse et qu’il souffre. Pour se faire, munissez-vous d’un coupe-griffe spécial lapin. Il est possible que vous ayez besoin d’une aide pour maintenir le lapin durant l’opération. Une fois le lapin stabilisé et maintenu, écartez les poils de ses pattes et coupez de façon arrondie, au niveau de la zone blanche. ATTENTION : ne surtout pas toucher à la zone rose de la griffe, en plus de faire mal à votre animal, vous occasionnerez des saignements. Dans le cas de légers saignements, appliquez une compresse stérilisée pour stopper le sang et désinfectez la plaie. Si les saignements sont trop importants, consultez un vétérinaire rapidement.

 

En ce qui concerne les dents, vous pouvez disposer une pierre minérale ou un morceau de bois pour l’aider à l’usage des dents. Cependant, certains lapins ne touchent pas à la pierre.

 

Le pelage

 

Pour entretenir le pelage de votre lapin, utilisez une petite brosse spécifique aux rongeurs et peigner votre animal 2 à 3 fois par semaine. Si vous souhaitez laver votre rongeur, surtout demandez l’avis de votre vétérinaire.

 

                  4.      L’affection

 

Comme tous les animaux, le lapin a besoin d’affection et apprécie les câlins. Cependant, les premières fois, il peut être très peureux. Pour cela, ne le forcez pas, ne le brusquez pas, soyez doux et patient avec lui, le temps qu’il vous accorde sa confiance. Le lapin est aussi un animal joueur. Offrez-lui des jouets pour sa cage, des parcours pour le divertir et faire ressortir son goût pour l’exploration. 

 

Un lapin est une source de bonheur pour la famille, mais c'est aussi une responsabilité !