le cochon d'inde

Le cochon d’Inde ou Cobaye est un rongeur sensible et fragile. Très affectueuse, cette petite boule de poils a besoin de beaucoup d’attention et nécessite le plus grand soin ! 


                  1.      L’alimentation

 

Le Cochon d’Inde est un rongeur strictement herbivore et son alimentation doit être composée essentiellement de légumes, d’herbe et de foin. Ce régime alimentaire couvre les besoins de l’animal en protéines, lipides, glucides, minéraux et vitamines et est indispensable à la bonne santé de votre animal.

 

Votre Cochon d’Inde doit disposer de foin en PERMANENCE. Le foin est riche en fibres et, tout comme chez le lapin, il permet au Cochon d’Inde d’user ses dents, de favoriser le bon fonctionnement du système digestif et de s’occuper. Il faut donc sélectionner un foin de qualité, odorant et non poussiéreux.  

 

Ensuite, pour ne pas perturber l’organisme du Cochon d’Inde, vous devez ajouter de la verdure à son menu de tous les jours : de l’herbe fraîche, des légumes et des fruits. Les légumes doivent faire partie intégrante du régime alimentaire de l’animal. Voici une liste des fruits et légumes autorisés : carotte, pomme, melon, fraise, courge, salade (limiter la laitue), concombre, épinards, endives, tomates (sans les pépins), banane, kiwi, etc. Attention à ne pas lui donner trop d’aliments riches en sucre.

 

Si le Cochon d’Inde a besoin d’autant de légumes au quotidien, c’est parce que c’est le seul rongeur qui ne fabrique pas sa propre vitamine C, c’est pourquoi il est nécessaire de la lui donner à travers son alimentation. Une carence en vitamines C entraîne chez le Cochon d’Inde des troubles urinaires, des diarrhées, des troubles dermatologies et bucco-dentaires, etc. Il est donc indispensable que vous lui apportiez cette source de vitamines C avec des fruits et légumes, mais il est également possible de lui administrer des compléments alimentaires spécifiques (à diluer dans l’eau ou en comprimés à croquer).

 

Enfin, complétez son alimentation avec des granulés spécialement formulés pour le Cochon d’Inde.  Attention, les granulés ne doivent pas constituer l’alimentation principale du cobaye, mais plutôt être considérés comme complément à l’alimentation de base.

 

Un Cochon d’Inde a besoin d’eau en permanence, veillez donc à ce qu’il ait de l’eau en permanence, une gamelle d’eau propre et fraîche, À VOLONTÉ.

 

Remarque : Certains fruits et légumes peuvent abîmer l’organisme de votre animal, et dans le pire des cas, engendrer sa mort. Voici une liste d’aliments nocifs pour le cobaye : ail, avocat, pomme de terre, navet, poireau, oignon, rhubarbe, figues, etc.

 

                  2.      L’habitat

 

La cage de votre Cochon d’Inde doit être spacieuse (au moins 1m) et doit contenir tous les accessoires nécessaires. Les cages à lapins sont parfaites pour eux. Tout comme pour le lapin, la cage doit être située dans un endroit lumineux, mais pas au soleil et ne doit pas être placée près d’un chauffage ou dans un courant d’air. Au fond de la cage, disposez une couche épaisse de litière de chanvre, de lin ou du foin. À vous de tester et de voir ce qui convient le mieux à votre compagnon. Enfin, la litière doit être changée 2 à 3 fois par semaine, lavez la cage au savon ainsi que les gamelles, rincez abondamment.

 

Plusieurs accessoires sont indispensables au bien-être du Cochon d’Inde et doivent être disposés dans la cage : une maisonnette pour qu’il puisse s’y cacher, un bac à litière à changer tous les deux jours, une gamelle de nourriture et une autre pour l’eau (ou un biberon), un râtelier pour y déposer le foin à volonté, des tunnels et tuyaux pour s’y cacher et s’amuser, des jeux, etc.

 

Vous pouvez sortir votre compagnon de sa cage, soit. Que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur, le Cochon d’Inde est curieux, il aime découvrir et c’est bon pour son moral.

 

·   À l’intérieur, faites très attention aux plantes, aux fils électriques, aux escaliers, etc, qui représentent un danger pour lui. Attention aux chutes, le Cobaye peut se blesser gravement.

·    À l’extérieur, laissez-le gambader en toute sécurité à l’aide d’un harnais (s’il est habitué) ou alors aménagez un espace clôturé. Attention aux potentiels prédateurs et ne le placer pas au soleil !

 

                  3.      Les soins

 

Les maladies

 

Si votre Cochon d’Inde a une bonne hygiène de vie et qu’il suit un régime alimentaire adapté sans aucune carence, il vivra normalement et sera plus résistant aux maladies. Cependant, il est possible qu’il contracte des maladies. La diarrhée, synonyme de problèmes intestinaux, provoque une déshydratation sévère chez l’animal ; le coryza est un syndrome qui peut entraîner une pneumonie ; etc. Il est nécessaire de l’emmener chez le vétérinaire une fois par an, pour voir si tout va bien. À noter qu’il est très difficile de trouver un vétérinaire spécialisé en rongeurs. La stérilisation est aussi fortement conseillée, la reproduction de ces rongeurs est délicate, le risque que la mère et les bébés meurent est très grand.

 

Les griffes & les dents

 

Les griffes et les dents du Cochon d’Inde poussent en permanence. Leurs évolutions sont à surveiller, si vous observez un état anormal, consultez un vétérinaire.

 

En captivité, le Cochon d’Inde n’use pas assez ses griffes. Il faut donc les couper très régulièrement (environ 1 à 2 fois par mois) pour éviter qu’il ne se blesse et qu’il souffre. Pour se faire, munissez-vous d’un coupe-griffe spécial rongeur. Il est possible que vous ayez besoin d’une aide pour maintenir l’animal durant l’opération. Une fois le Cochon d’Inde stabilisé et maintenu, écartez les poils de ses pattes et coupez de façon arrondie, au niveau de la zone blanche. ATTENTION : ne surtout pas toucher à la zone rose de la griffe, en plus de faire mal à votre animal, vous occasionnerez des saignements. Dans le cas de légers saignements, appliquez une compresse stérilisée pour stopper le sang et désinfectez la plaie. Si les saignements sont trop importants, consultez un vétérinaire rapidement.

 

Pour aider votre Cobaye à user ses dents, en plus de lui donner du foin, vous pouvez disposer des branches d’arbres (non toxiques) ou des pierres spéciales à ronger.

 

Le pelage

 

Pour entretenir le pelage de votre Cochon d’Inde, utilisez une petite brosse spécifique aux rongeurs. Les Cobayes à poils courts sont faciles à entretenir, brossez-le au moins une fois par semaine. Pour les Cobayes à poils longs, le brossage doit être plus régulier, pratiquement tous les jours. En effet, en période de mue, il faut retirer le poil mort pour laisser de la place à la repousse du poil sain, mais aussi car le poil long traîne parterre, s’emmêle avec le foin, les copeaux, les excréments jusqu’à former des nœuds, très dérangeant pour l’animal.  

 

Pour le Cochon d’Inde à poils longs, il est possible de lui donner un bain. En effet, son poil traîne dans l’urine et les excréments et est alors souillé. Pour cela, utilisez un shampoing neutre et adapté à l’animal ; placez le Cobaye dans une bassine ou un évier, l’eau doit être tiède et ne doit pas dépasser son cou ; mouillez le Cochon d’Inde progressivement et évitez la tête ; une fois le bain terminé, placez votre animal dans une serviette et massez-le doucement pour l’essuyer. Vous pouvez également demander l’avis de votre vétérinaire avant de lui donner le bain.

 

                  4.      L’affection

 

Vous l’aurez sûrement remarqué, le Cochon d’Inde est le plus bavard des rongeurs. Il communique en permanence avec ses congénères, mais aussi avec vous. C’est un animal qui adore les câlins et qui ne supporte pas la solitude. Si vous le pouvez, adoptez plusieurs camarades. Dans le cas contraire, il faudra passer encore plus de temps avec lui, en le câlinant ou en plaçant sa cage dans une pièce animée. Pour qu’il puisse jouer, laissez-le sortir de sa cage une fois par jour (attention aux dangers sur son parcours comme les fils électriques, les prédateurs, les escaliers…). Enfin, câlinez votre Cochon d’Inde, cela lui procure une sensation de bien-être en libérant des endorphines. Cependant, soyez très prudents lorsque vous le portez, c’est un animal fragile et sensible, il peut aussi vous mordre.

 

 Si vous vous occupez correctement de ce petit bout de poils, il vous le rendra bien !